Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:47

http://s.om.net/om/image/article/illustration/xg/294/58672.jpg «Et maintenant Lyon» lance La Provence en Une ce jeudi matin pour «teaser» sur la belle finale qui attend l’OM le 14 avril au Stade de France. En pages intérieures, c’est «jamais deux sans trois» histoire de rappeler que les Olympiens s’apprêtent à disputer une 3e finale de rang dans l’épreuve. «Une première qui prendrait encore plus de valeur si l’OM la gagnait» écrit Mario Albano qui estime que «l’OM a gagné sans manifester la supériorité que l’écart au classement pouvait indiquer. Et surtout en profitant de deux énormes bourdes défensives niçoises.» Quant à l’exclusion de Valbuena «pour une broutille», elle fait «ressembler ce match à une victoire à la Pyrrhus.»
«L’OM soigne sa coupe» et «ne s’en lasse pas» annonce pour sa part L’Equip ealors que les Olympiens disputeront la «finale la plus attendue» mais ont «peiné pour rejoindre l’OL» et ont «manqué de maitrise en fin de match» bien qu’ils n’aient «pas vraiment souffert» au final selon Raphaël Raymond qui rappelle pour de multiples raisons que «Clément Turpin, le meilleur arbitre français, n’était pas dans un grand soir». 
http://s.om.net/om/image/article/illustration_s/g/231/46166.jpg Pour La Marseillaise, c’est «contrat rempli» et Michel Garoscio adapte à l’OM la célèbre phrase de Gary Lineker sur «les Allemands qui gagnent toujours à la fin» pour souligner la série marseillaise en coupe de la Ligue. «En gagnant contre Nice leur onzième match de rang dans l’épreuve, (les) Phocéens sont entrés définitivement dans l’histoire du trophée» écrit-il ajoutant qu’il «faudra  encore patienter pour voir l’OM s’incliner en 2012.»

Au rayon des prestations individuelles, Loïc Remy revient souvent qui a claqué «une frappe enroulée à inclure dans tous les bon DVD du genre» (La Provence) qui n’a «pas tout réussi mais il a réussi le plus difficile» (L’Equipe). Pour La Provence, Brandao est «décidemment l’homme des coupes» tandis que La Marseillaise a vu un N’Koulou «taille patron» mais globalement un «OM trop pépère».

Les autres titres :

Nice Matin : «L’OGC Nice rate la marche»
ogcnice.com : «Nice n’ira pas en finale»
AFP : «Marseille défendra son titre en finale contre Lyon»
Foot365.com : «Marseille fidèle au rendez-vous»
sofoot.com : «Marseille, évidemment»
Le Dauphine Libéré : «l’OM, amère qualification»

 

Emmanuel Jean (OM.net)

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:45

http://s.om.net/om/image/article/illustration/xg/294/58662.jpgAvec trois réalisations en Coupe de la Ligue, Loïc Remy était déjà le meilleur buteur de la compétition à égalité avec le Dijonnais Brice Jovial, avant la demi-finale. En marquant contre Nice, il a pris, seul, la tête du classement. L’attaquant olympien a, qui plus est, inscrit ces quatre buts en 239 minutes de jeu soit une moyenne d’un but toutes les 60 minutes.

Partager cet article
Repost0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 19:38
Pour la troisième année consécutive, l'Olympique de Marseille se retrouve en finale de la Coupe de la Ligue. L'OM s'est qualifié hier en battant Nice 2-1 grâce à Rémy et Brandao.

http://s.om.net/om/image/article/illustration/xg/294/58662.jpg

Dans deux mois et demi, les Olympiens seront candidats à leur propre succession. Dans leur quête de leur 3e Coupe de la Ligue d’affilée, ils emmèneront avec eux à Saint-Denis des dizaines de milliers de supporters. Dans le grand vacarme de la passion, une finale est toujours un moment magique, même quand il se répète d’une année sur l’autre. Pour le vivre à nouveau, l’OM n’a pas forcé son talent.http://s.om.net/om/file/201202/omnice-bande.jpg
Quand on l’aura écrit, on aura dit beaucoup de cette demi-finale disputée sur un faux-rythme assez étonnant entre une formation olympienne sans pitié et une équipe niçoise aux moyens plus limités que son envie. Bien sûr, ce fut un peu plus animé après la pause quand Nice aura piqué l’orgueil phocéen en égalisant au bout de la mi-temps, par Mounier à la réception d’un centre de Dja Djé Djé (1-1, 44e) ou dans les dernières minutes quand la menace d’une prolongation n’était pas complètement absente. 
Mais ce qu’ont mis les joueurs de Deschamps dans la balance a suffi pour la faire pencher de leur côté. Quoi exactement ? Une application certaine dans le placement et le repositionnement en phase défensive pour boucher les espaces. Et une efficacité redoutable sur les miettes d’occasions offensives.
En profitant une première fois de la passivité de l’arrière-garde azuréenne et une deuxième de sa fébrilité, l’OM a exploité à plein les failles de son adversaire plus qu’il ne les a creusées. Ce qui n’enlève strictement rien à la beauté du geste de Loïc Remy sur l’ouverture du score. Un diamant. A la réception d’un ballon qui aura traversé toute la largeur du terrain, l’ancien Aiglon aura tapé juste en visant la lucarne opposée d’un tir enroulé (1-0, 17e). 
http://s.om.net/om/file/201202/omnice-m-l.jpg Le second but marseillais sera moins spectaculaire, avec un centre d’Azpi repoussé maladroitement de la poitrine par Clerc vers un Brandao réaliste (2-1, 57e). Comme lors des deux dernières saisons à Toulouse et Auxerre, le Brésilien aura contribué à envoyer l’OM en finale de la Coupe de la Ligue, tout en signant sa 2e réalisation en 4 rencontres depuis sa réintégration.
Cela lui a valu une ovation chaleureuse de la petite chambrée à sa sortie. 12 657 spectateurs payants au milieu desquels la turbulente cohorte de supporters rouge et noir rassemblés en Ganay. Elle aura apporté la touche « derby » à la soirée. Surtout qu’elle reprit un tout petit espoir à une demi-heure du terme quand son équipe se retrouva subitement en supériorité numérique.
Expulsé de façon incroyable par Clément Turpin à la 64e, Mathieu Valbuena a en effet vécu la fin de la partie dans les entrailles du stade. Après un premier avertissement pour une faute sur Gomis (48e), le milieu de terrain a eu le tort de vouloir jouer un coup-franc plus vite que la musique. Faute lourde selon l’arbitre qui oublia l’esprit du jeu pour ne s’occuper que de la lettre et le renvoya aux vestiaires à la stupeur générale.
Certes, sa sévérité n’a pas spécialement handicapé l’OM en fin de match, d’autant que Dja Djé Djé finira par subir le même sort (83e). Mais elle a un double effet puisque « Petit Vélo » purgera automatiquement sa suspension dimanche contre Lyon. Au regard de cette 3e qualification d’affilée pour le Stade de France (un record), ce n’est pas l’information de la soirée, mais elle arrive au moins en deuxième position. Et c’est bien dommage.
Heureusement, si Valbuena fait une croix sur l’Olympico de ce week-end, il peut d’ores et déjà redonner rendez-vous aux Lyonnais le samedi 14 avril, jour d’une finale qui promet terriblement.

 

Laurent Oreggia (OM.net)

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 21:55

south winnersLe Message des Winners


Mercredi 1er février, l'Olympique de Marseille reçoit l'OGC Nice pour une place au Stade de France. Très peu de billets ont été vendus en Virage Sud et dans le stade en général. Supporter l'OM ce n'est pas venir uniquement au Vélodrome pour le PSG, Lyon ou l'Inter. L'Olympique de Marseille a proposé des tarifs abordables pour une demi-finale (10€). Par fierté et par devoir, nous devons tous nous mobiliser afin de ne pas assister à un véritable fiasco des tribunes !

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 21:50

André Ayew - Red Star 0-5 OMEliminés de la CAN 2012 après deux matches (ils leur en restent un à jouer respectivement dimanche et lundi), Souley Diawara et Charles Kaboré pourraient être rapidement de retour à Marseille. «On va faire en sorte qu’il soient là pour Nice et qu’ils rentrent le plus rapidement et le plus directement possible» a indiqué le coach qui ajoute : «Il y en a deux sur quatre (André (photo) et Jordan Auew sont toujours en course). Je suis déçu pour eux, pour leurs pays et leurs supporters mais c’est une bonne chose pour nous et ça aurait pu être pire car ils jouent pour des nations qui pouvaient aller loin».

Partager cet article
Repost0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 21:11

http://s.om.net/om/image/article/illustration/xg/292/58236.jpg

Hier soir, vers 23h15, Clovis Cornillac a tiré au sort les boules des quatres équipes qualifiées pour les quarts de finale. L'OM a évité le pire : l'OL tombeur de Lille hier soir. L'OM affrontera Nice en demi. Un derby du sud-est qui promet d'être spectaculaire. «On s’était déplacé à Caen en quart et cette fois on reçoit pour un match contre Nice que l’on a gagné il y a deux mois en championnat (2-0 le 6 novembre) et l’objectif sera évidemment d’atteindre le même résultat dans un contexte  qui sera bien évidemment différent, on n’a pas toujours bien négocié ce genre de derby comme ce fut le cas l’an passé à Nice avec une défaite dans les dernières minutes (1-0). Il y a toujours un certain particularisme dans ces confrontations d’autant que les deux équipes seront à 90 voire 120 minutes du Stade de France. Même si on a encore du temps pour le préparer, il faudra bien négocier ce rendez-vous.» a réagi Guy Stephan, l'entraîneur adjoint de l'OM. Le match se jouera le mercredi 1er février (à 20h35 sur France 3) entre deux gros chocs : Rennes-OM et OM-OL. L'OL, Marseille pourrait le retrouver en finale !

 

Arthur Massot

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 14:37
L'Olympique de Marseille s'est imposé hier 3-0 face à Caen au Stade Michel d'Ornano. M'Bia et N'Koulou, qui ont pris un carton jaune sont suspendus pour le match contre Lille dimanche.

http://www.sport24.com/var/plain_site/storage/images/football/coupe-de-la-ligue/actualites/caen-marseille-le-resume-video/12340020-1-fre-FR/Caen-Marseille-le-resume-video.jpg Valbuena est décidement l'homme en forme. Buteur à Dortmund (3-2), Lorient (2-1), Nancy (3-1) et au Stade de France face au Red Star (5-0), Mathieu Valbuena a inscrit hier un doublé face à Caen. L'OM était venu pour gagner face à une équipe caennaise décidement pas en trés grande forme (7 matchs sans victoire).

Le match fut plié dès la 7ème minute. Sur un coup franc à l'entrée de la surface de réparation, Mathieu Valbuena envoya le ballon dans la lucarne droite de Thomas Bosmel, le 3ème gardien caennais. 1-0. Puis à la 21ème minute, Benoît Cheyrou passit le ballon à Morgan Amalfitano qui - en une touche de balle - déposa le ballon sur Loic Rémy qui n'eût plus qu'à pousser le ballon au fond des filets.

En seconde période, Caen paru plus convaincant mais à l'heure de jeu, Mathieu Valbuena inscrit le troisième but marseillais. 3-0, le score est plié, Caen ne reviendra pas. Les autres quarts sont détaillés ci-dessous.

http://media.rtl.fr/online/image/2012/0109/7741943950_programme-des-quarts-de-finale-coupe-de-la-ligue.JPG

Arthur Massot

 

P.S. : Le gardien de l'OM était Genaro Bracigliano et non pas Andrade comme indiqué dans un article précédent.

Partager cet article
Repost0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 15:27
Caen reçoit l'OM demain à d'Ornano pour le compte des quarts de finale de la Coupe de la Ligue. En cas de victoire, l'OM serait à 2 match de réaliser une performance inédite, remporter 3 année de suite la Coupe de la Ligue.

http://03.wir.skyrock.net/wir/v1/resize/?c=isi&im=%2F626%2Fom-ligue1-foot-actu%2Fpics%2F3049669009_1_3_XbyxQKUq.jpg&w=600Après avoir battu Lens 4-0, l'OM dispute son deuxième match de Coupe de la Ligue face à Caen, tombeur de Brest en seixièmes et d'Auxerre en huitième de finale. L'OM ne pourra désormais plus compter sur les frères Ayew, Souleymane Diawara et Charles Kaboré, partis à la CAN.  Andrade sera dans les buts, soit son premier match officiel de la saison.

L'Olympique de Marseille est en forme dans cette compétition. Il a remporté les deux dernières éditions contre Bordeaux et Montpellier et reste sur une série de 9 matchs sans défaite dans la compétition. Le match est difusé sur France 4 à 20h35.

Partager cet article
Repost0
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 13:27

L'Olympique de Marseille affrontera le Stade Malherbe de Caen le 10 janvier à 20h45 en quarts de finales de la Coupe de la Ligue. Au tour précédent, les marseillais avaient battus Lens sur le score de 4 à 0. Espérons que les phocéens soient tout aussi prolifiques ce jour-là.

 

Les autres affiches


Nice-Dijon

Le Mans-Lorient

Lyon-Lille

Partager cet article
Repost0
26 octobre 2011 3 26 /10 /octobre /2011 14:04

Trois jours après sa belle réaction face à Ajaccio, l’OM a de nouveau fait plaisir à voir. Il n’y avait ni foule (18 000 spectateurs, majoritairement en Jean-Bouin et Ganay), ni ambiance, mais les présents n’auront assurément pas regretté leur choix. Leurs applaudissements copieux au terme de la rencontre en seront les indicateurs les plus parlants.
Ces supporters auront vu quatre buts, tous plus beaux les uns que les autres. Ils auront aussi apprécié que leur équipe balaye la rencontre de son envie (et de sa capacité) à produire du jeu, à créer des décalages, à montrer qu’elle est sur la bonne voie. A l’image d’un Morgan Amalfitano qui affiche de l’idée dans tout ce qu’il fait.
La portée des enseignements à tirer de ces deux soirées trouve-t-elle pour limite la qualité des oppositions proposées ? On peut l’entendre. Il faudra rééditer et rééditer encore. Mais il nous semble que mardi soir encore l’OM aura fait beaucoup plus que son boulot, et beaucoup plus que de profiter de la tendresse de son adversaire.
Une impression de progression se dégage. Et la confiance emmagasinée sera une alliée quand les jours prochains, à Dijon puis face à Nice, en appelleront la confirmation.
Face à Lens (L2), Deschamps avait démantelé son onze de samedi dernier pour y placer des pièces moins utilisées comme Traoré (aligné dans l’axe aux côtés de Nkoulou), Sabo (positionné milieu gauche) ou encore Bracigliano qui n’avait plus joué en compétition depuis plus d’un an (lire par ailleurs).
En revanche, toutes les pièces se sont emboitées dans le même schéma que face à Ajaccio, ce séduisant 4-4-2, avec cette fois un duo Gignac-J. Ayew en pointe. Chacun ira de son but personnel. Chacun dans son style propre. Un bon pétard pour l’ancien Toulousain, à la récupération d’un corner renvoyé par la défense lensoise (1-0, 15e). Une percée à grandes enjambées conclue d’un tir de 20 mètres pour le cadet des frères Ayew (2-0, 68e).
Dès son entrée, Remy prendra le relai. Après deux tentatives en une poignée de minutes, il en  mettra à son tour plein les mirettes sur une action brillamment construite : dédoublement Amalfitano-Valbuena, centre en retrait de ce dernier, talonnade de Jordan Ayew, et la finition déterminée de l’ex-Niçois (3-0, 82e). Puis en fouettant avec précision un gros travail côté gauche de Morel et Valbuena (4-0, 89e)
Quatre buts magnifiques, à archiver pour les bests of de fin de saison, dans lesquels une frappe monstrueuse de Kaboré en première période aurait eu toute sa place également, sans la détente élastique du portier nordiste.
Sans toutefois se procurer autant d’occasions que face aux Corses, les Olympiens ont donc de nouveau affiché d’intéressantes promesses dans leur nouveau système. Entreprenants pendant un bon quart d’heure, ils ont ensuite plus joué la maitrise. Avant de remettre vigoureusement le couvert en deuxième période pour animer le tableau d’affichage, et donner les gages attendus pour que dans dix jours le Vél’ résonne de nouveau de sa ferveur, et participe au redressement amorcé par son équipe.

Laurent Oreggia (om.net)

Partager cet article
Repost0

Ce blog a été modifié pour la dernière fois le vendredi 27 janvier 2012 à 22h44

Rechercher

Edito du 28 janvier

L'OM a de l'avenir. Dans la NextGen, l'équivalent de la Ligue des Champions mais pour les U19, les phocéens ont dominés Aston Villa en s'imposant 2-1 grâce à Gadi et Omrani après prolongations. Et ces "minots" affronteront... l'Inter en demi-finale comme les grands. Pour ce qui est de ces "grands", ils affronteront Rennes demain soir.

Archives