Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 11:11
L'OM a loupé un gros coup hier. En battant Lyon, l'OM se serait repositionné à la 3ème place de la Ligue 1. Après avoir mené 2-0, l'OM s'est fait rejoindre par l'OL à 2-2. Tout est à refaire.

http://s.om.net/om/image/article/une/g/34/6677.jpg Les (courageux) spectateurs du stade Vélodrome ont eu raison de braver le froid glacial pour assister à cet Olympico qui a tenu ses promesses. Certes, on a vu moins de but que lors du fameux 5-5 de Gerland mais cette rencontre a été d’une rare intensité (surtout la première période), digne de la Champions League. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les deux formations participent à cette compétition depuis de nombreuses années.
Sans Valbuena (suspendu après son exclusion en milieu de semaine), l’OM a montré un visage plaisant, très plaisant. Les Olympiens ont d’ailleurs entamé, tête la première, cette partie. Dès la deuxième minute Morel, sur son aile, remontait tout le terrain pour adresser un centre vers Amalfitano dont la reprise passait largement au-dessus. Les Olympiens ont tiré les premiers mais les hommes de Rémi Garde n’ont pas tardé à riposter avec un Gomis tout prêt d’ouvrir la marque mais Mandanda effectuait une parade de grande classe. Le portiehttp://s.om.net/om/file/201202/120205_ana_01.jpgr olympien s’illustrait à nouveau sur un centre de Briand que l’international bloquait au terme d’un magnifique plongeon. Les Marseillais quadrillaient bien le terrain, jouaient dans les intervalles et mettaient à mal l’équipe lyonnaise avec un milieu de terrain olympien qui annihilait les transmissions de ballons vers l’avant.
Juste après le quart d’heure de jeu, Kaboré, titulaire pour la première fois depuis son retour de la CAN, effectuait un superbe travail dans l’axe. Le Burkinabé faisait une louche vers Brandao. Ce dernier manquait son contrôle mais Cissokho ratait également son dégagement et Cheyrou surgissait pour tromper Lloris du pied droit. Le Vél’ explosait dans une soirée glaciale.

Galvanisés par ce but, les Phocéens poursuivaient leur domination et les opportunités s’accumulaient. Morel, Diarra, Brandao tentaient leur chance avec plus ou moins de réussite. Mais à ce moment-là, Lyon avait du mal à respirer. Le Brésilien de l’OM était à nouveau alerté un peu plus tard par un superbe centre d’Amalfitano. Sans se poser de question, Brandao croisait sa reprise. Le ballon terminait sa course dans le filet opposé de Lloris.
2-0 au bout de 34 minutes et une domination quasi-totale, les choses s’annonçaient bien pour Marseille. Mais, ce second but a eu pour conséquence de réveiller les Gones qui, sur leur premier corner, revenaient à 2-1. Gomis reprenant à bout portant un ballon dévié en aile de pigeon par Briand. Revigorés, les Lyonnais allaient même rentrés au vestiaire avec un score de parité avec un but qualifié de« casquette » par Didier Deschamps. Un centre de Cissokho, dévié par Azpilicueta arrivait sur Diawara dont le dégagement filait vers ses propres buts sans que Mandanda, surpris, ne puisse faire grand-chose.
Incroyable, alors que l’écran géant affichait, dix minutes auparavant, un score de 2-0 pour l’OM, les deux formations rejoignaient les vestiaires à 2-2.

Malheureusement, la seconde période ne ressemblait pas complètement à la première. Les hommes de Didier Deschamps maîtrisaient moins les débats. Gonalons et Källström trouvaient beaucoup plus leurs attaquants et l’OM perdait plus rapidement les ballons. Sans doute à cause de l’état du terrain qui, malgré la bâche chauffante, commençait à sérieusement se détériorer. La seconde période a été beaucoup plus équilibrée. Diarra aurait pu, tout de même, offrir la victoire à l’OM mais en toute fin de partie, Mandanda a sauvé les siens face à Lisandro. Une parade qui vaut un point. Une unité qui reste insuffisante pour accrocher la plus petite marche du podium, ce qui aurait été le cas avec un succès.

Mais, même si le leader est désormais à 11 points, l’OM reste invaincu depuis le 27 novembre et surtout l’OM a glané sept points sur neuf  lors des trois confrontations directes contre Lille, Rennes et Lyon. Pas mal pour une équipe qui pointait à la dernière place après le match aller contre Lyon…

http://s.om.net/om/file/201202/120205_ana_02.jpgFrederic Rostain (OM.net)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Ce blog a été modifié pour la dernière fois le vendredi 27 janvier 2012 à 22h44

Rechercher

Edito du 28 janvier

L'OM a de l'avenir. Dans la NextGen, l'équivalent de la Ligue des Champions mais pour les U19, les phocéens ont dominés Aston Villa en s'imposant 2-1 grâce à Gadi et Omrani après prolongations. Et ces "minots" affronteront... l'Inter en demi-finale comme les grands. Pour ce qui est de ces "grands", ils affronteront Rennes demain soir.

Archives